article de la Dépêche du 10/12/2015

Interrogée hier par Dominique Orliac, députée PRG du Lot, sur d’éventuelles fermetures de services de chirurgie dans le Grand Sud, la ministre de la Santé a formellement démenti.

«Il n’y a aucune liste, aucune je le dis bien. Aucune liste d’établissement ou de service à restructurer». Questionnée par la députée PRG du Lot, Dominique Orliac, sur d’éventuelles fermetures ou restructurations de services de chirurgie de 58 hôpitaux en France, dont neuf dans la future région, la ministre de la Santé a opposé, hier, un démenti catégorique évoquant même des «rumeurs».

Il n’y aura donc, selon Marisol Touraine, ni fermeture, ni restructuration, en particulier dans les hôpitaux de proximité de Decazeville, Saint-Girons, Moissac, Lourdes, Gourdon et Figeac.«Il n’y a pas de raison de s’inquiéter, le gouvernement est au côté de nos hôpitaux de proximité» a-t-elle précisé, rassurante.

Ces «rumeurs», qui ont suscité localement des inquiétudes, ont semble-t-il été alimentées par une instruction du ministère de la Santé publié en septembre dernier. «Elle consistait, a indiqué la ministre, à rappeler aux établissements qu’ils devaient s’engager en faveur de la chirurgie ambulatoire».

Extrapolation, lecture partielle ou partiale d’un document ? Le sujet, il est vrai, est très sensible. L’été dernier, un autre rapport préconisait lui auss la fermeture de 67 services d’urgences hospitaliers où se fait déjà sentir un manque cruel de praticiens. Le gouvernement avait également démenti.

«Cela clarifie la situation»

Contactée hier, Mme Orliac a d’abord exprimé sa satisfaction. «Au moins, les choses sont claires et cela rassure nos concitoyens». Elle a ensuite fait part d’un double étonnement. En premier lieu, l’hôpital de Gourdon a été récemment doté d’un scanner et un service de chirurgie ambulatoire adossé à un service de chirurgie à temps plein fonctionne depuis 2011.

«Cela correspond précisément aux préconisations du ministère en faveur d’une organisation efficace, moderne, attractive pour les professionnels de santé» affirme-t-elle.Pourquoi, dès lors, vouloir supprimer ou restructurer quelque chose qui marche bien ? «J’ai été d’autant plus surprise par ces éventuelles mesures que je n’en avais jamais entendu parler. J’ai contacté l’agence régionale de santé qui n’était pas informée non plus» ajoute-t-elle, se disant rassurée par les propos de la ministre.


Attirer les médecins

Dans sa réponse à la députée lotoise, Marisol Touraine a indiqué qu’elle avait annoncé voici quelques semaines un plan en faveur de l’attractivité des hôpitaux de proximité. «Pour qu’ils fonctionnent, il faut que des médecins aillent y exercer. J’ai mis en place un plan qui permettra, je l’espère, d’attirer de jeunes médecins. J’ai également engagé des mesures qui permettent de mieux garantir le financement de ces établissements même lorsque leurs activités sont insuffisantes» a écrit Marisol Touraine.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s