Ensemble sans parti pris pour notre hôpital

Dans le dernier bulletin municipal de Moissac « Moissac Mag », le maire de Moissac consacre la moitié de son éditorial au centre hospitalier intercommunal.

Il parle de tous ceux qui participent plus ou moins à la défense de cet hôpital à l’exception de l’association « le comité de défense de l’hôpital » et des représentants des usagers et du personnel au conseil de surveillance.

Pour quelle raison alors que depuis juillet 2015, un travail considérable a été accompli et que le comité a su mobiliser la population :

  • Plus de 1000 personnes rassemblées aux réunions publiques de Moissac et Castelsarrasin
  • Plus de 400 adhérents,
  • Le soutien pour le renouvellement du contrat du docteur Nesry
  • Une très importante rencontre avec les présidents des commissions médicales d’établissements de Montauban et de Castel Moissac (les Dr Mardegan et Lemaire)

Alors pourquoi ce silence ? parce que le comité est présidé par Jean-Paul Nunzi ? parce que des sensibilités politiques qui ne sont pas celles de M. Henryot sont représentées au conseil d’administration ?

Rappelons, et c’était le principe de base et la volonté du comité : ne pas être attaché à un quelconque parti politique, et veiller à ce que personne, quelles que soient ses convictions ne soit écarté du comité. C’était aussi et ça reste le principe de base du Conseil d’Administration des Usagers du CHIC.

C’est cette unité, et elle seule, qui peut permettre une grande mobilisation, regroupant les élus de toutes tendances, les personnels de l’hôpital, la population du bassin de vie.

C’est cette grande mobilisation et elle seule, qui représente la sauvegarde de notre centre hospitalier.

Publicités

3 réflexions sur “Ensemble sans parti pris pour notre hôpital

  1. Gérard VILLEDIEU

    Je m’interrogeais sur la façon dont henriot allait se débarasser de son opposant Jean-Paul Nunzi. Henriot ne représente rien, Nunzi les différents groupes cités dans votre article. Bien voilà la solution : ignorer notre association. Ne représentant rien Henriot pourra nous amener vers ce que nous ne voulons pas, la disparition des services voire de l’hôpital de MOISSAC. Les mensonges et « les coups de culs » de la famille sarkosi, nous connaissons monsieur le maire, nous avons déjà donné. Gv

    J'aime

  2. Coladon Colette

    Cette remise en place était nécessaire. En effet lorsqu’on lit l’édito du maire, on a l’impression qu’il fait tout, tout seul, qu’il est seul à défendre l’hôpital de Moissac. En réalité il se laissera séduire par les proposions montalbanaises qui sont loin de défendre notre hôpital.
    Le Comité soyez vigilant! Le politique va prendre le dessus si vous n’y prenez garde.

    J'aime

  3. Sic transit gloria mundi!
    Il fallait que ça arrive! L’opposition municipale de gauche interpelle depuis des mois le maire et sa majorité sur la question de l’hôpital. Les réponses, évasives, rassurantes dans les mots, nous ont convaincu depuis longtemps qu’il ne serait pas en première ligne dans cette bataille pour le maintien d’une structure hospitalière dans notre bassin de vie. Pis, on constate aujourd’hui, mais faut-il s’en étonner, que la mobilisation citoyenne, le travail des associations le gène, lui fait de l’ombre.
    Et comme le sujet est sensible et populaire, voilà donc le bon docteur Henryot qui cherche à s’attribuer les mérites de l’action. Nul doute qu’en cas de revers de fortune, il n’oubliera pas d’en appeler aux Usagers et au Comité de défense.
    Gérard VALLES

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s