Compte-rendu de l’assemblée générale du 4 novembre 2016

  • Extraits du rapport moral présenté par le Président du comité de défense, Jean Paul Nunzi

Le Président rappelle les 2 préoccupations majeures qui ont justifié toutes les actions engagées depuis plusieurs mois :

– Le maintien et le développement de tous les services existant aujourd’hui à l’hôpital

– la maison de retraite de Castel vétuste et indigne pour les résidents (cette question a été traitée par le Vice-président : Angelo Bordignon).

Le service qui a paru le plus fragile au Comité de Défense est le service de chirurgie orthopédique car il n’y a pas dans ce service de chirurgien fonctionnaire (Praticien Hospitalier). Les 2 Chirurgiens qui exercent avec beaucoup de compétence ont des contrats précaires qui sont annulables tous les ans.

Le but du Comité est, depuis un an, la nomination de chirurgiens sur un, voire deux postes de PH (Praticiens Hospitaliers titulaires de leur poste à l’hôpital Castel-Moissac).

Parce qu’il n’y avait pas d’autres candidats que ceux exerçant à Moissac, nous avons demandé aux élus et au Directeur, par une lettre ouverte, qu’avant le 31 juin 2016 (date de l’expiration du contrat d’un des chirurgiens), le poste soit attribué au chirurgien candidat.

La négociation entre le directeur et le chirurgien n’ayant pas eu lieu, malgré notre demande, le 22 juin, le Comité de Défense a appelé la population à occuper la salle où se tenait le Conseil de Surveillance. Malgré cette pression populaire les élus n’ont rien exigé du directeur et ont même, imprudemment voté (à l’exception du Maire de Castel) les propositions concernant le GHT qui mettent notre établissement dans une position très minoritaire.

En conséquence, pendant  l’été, une lettre ouverte a été adressée à M.Henryot, Président du Conseil de Surveillance, à M.Bésiers, Vice-président, et à M.Cabrières, directeur, lettre signée par 8000 personnes, traduisant l’inquiétude de la population.

Au Conseil de Surveillance du 22 septembre, le Comité a appelé, de nouveau, à une manifestation avec occupation de la salle pour exprimer notre exaspération de ne voir rien se passer et pour remettre solennellement les 8000 signatures aux destinataires.

L’occupation s’est  soldée par un engagement des élus et du directeur de rencontrer les chirurgiens concernés et de nous recevoir avant la fin octobre pour faire le point.

La rencontre avec les chirurgiens a enfin eu lieu mais quelle dépense d’énergie du Comité et des citoyens pour arriver à ce résultat !!! Des solutions ont été envisagées mais rien de concret à ce jour et la rencontre promise par les élus avant fin octobre n’a pas eu lieu.

Nous avons depuis rencontré le Président du Conseil Départemental, Christian Astruc qui, élu de notre bassin de vie, nous a fait part de l’attachement de la population à cet hôpital. Nous avons avec lui réussi à convaincre Pierre Mardegan (Président de la CME de l’hôpital de Montauban, patron des urgences et Vice Président du Conseil Départemental) de la justesse de nos inquiétudes. Après un entretien avec les chirurgiens concernés, il a obtenu des responsables de l’ARS (Agence Régionale de Santé) la transformation du poste de PH en deux demi-postes  permettant de régulariser la situation des chirurgiens orthopédistes et par conséquent d’avoir 2 titulaires PH assurant par la même la pérennité du service chirurgie pour notre hôpital.

POURQUOI TANT D’INSISTANCE ?

Le Président du Comité de Défense rappelle que pendant plus de 20 ans, il a été Vice président de l’Association des Petites Villes de France, villes de 5 à 20000 habitants, strate où les services hospitaliers sont menacés et qu’il a vu des dizaines de villes perdre leur service maternité, leur service de chirurgie, leur service des urgences. Il faut donc être vigilant et mettre tout en œuvre pour assurer la poursuite d’activité.

Il est particulièrement important dans cette période d’incertitudes de pérenniser le service chirurgie.

  • L’évolution de la mise en œuvre des GHT ne nous met pas à l’abri de décisions prises par l’hôpital –support(Montauban) à l’encontre des intérêts de notre établissement.
  • Les élections présidentielles et législatives dans quelques mois peuvent déboucher sur des économies considérables (comme cela est annoncé par certains candidats) et nous savons, par expérience, que nos établissements seront particulièrement visés.

Avec des chirurgiens fonctionnaires à Moissac, attachés à leurs postes, les risques sont réduits. Mais nous ne devons pas baisser la garde et rester particulièrement vigilants dans la période qui vient.

Le président demande solennellement  à messieurs les élus  de suivre ce dossier et de le faire aboutir dans les semaines qui viennent de manière à ce qu’au mois de mars, notre hôpital disposant d’équipes de chirurgiens, soit en mesure de faire face aux besoins de notre population tout en acceptant une coopération constructive avec les praticiens de l’hôpital  de Montauban.

Bien sur, le Comité de Défense reste très vigilant sur ce qui se passe dans les  services car ils dépendent plus ou moins  les uns des autres (laboratoire, radiologie, urgences…)

Rapport voté à l’unanimité des présents

  • Rapport d’activités par Michel Beugin (rapporteur)

Pour cette année d’activités, les actions ont été les suivantes :

-Plus de 20 réunions du bureau et du conseil d’administration.

-La mise en place d’un blog.

-L’adhésion à la coordination nationale des comités de défense des hôpitaux de proximité.

-Distribution de tracts sur les marchés et les centres commerciaux de Moissac et Castelsarrasin.

-Présence le 10/09/2016 au forum des associations à Moissac et à  Castelsarrasin.

-2 réunions  publiques d’information : le 7 octobre 2015 au hall de Paris (600 personnes présentes), le 24 novembre 2015 salle Jean Moulin à Castelsarrasin (600 personnes présentes).

«-Lors des élections régionales en décembre 2015, des questions ont été posées à tous les candidats sur le devenir de l’hôpital. Les réponses ont été publiées.

-Le président du Comité de Défense, accompagné de membres du bureau ont rencontré les élus, les médecins de l’hôpital à plusieurs reprises.

-3 manifestations de protestation avec l’appui de la population :

*le lundi 20 juin 2016 : rassemblement devant l’hôpital de Moissac. 400 personnes mobilisées pour défendre le service chirurgie..

*le jeudi 23 juin 2016 rassemblement devant l’HEPAD de Castelsarrasin et intervention pendant la réunion du conseil de surveillance lors du vote de la mise en place du GHT.

*le jeudi 22 septembre devant l’hôpital de Moissac (200 personnes) puis intervention pendant la réunion du conseil de surveillance. Objectifs : la remise solennelle des 8000 signatures suite à la lettre ouverte pour la transformation des postes précaires de chirurgiens en postes de praticiens hospitaliers.

Rapport voté à l’unanimité des présents.

  • Rapport  financier rapporté par Claude Beugin (trésorière)

Recettes : 3023,64 euros.

Dépenses : 559,05 euros

Le rapport financier est voté à l’unanimité des présents

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s