Intervention du Docteur Nezry

 1- Appui du Pr Samii

             – Le Professeur Samii ancien chef de service d’anesthésie-réanimation du CHU Purpan à Toulouse est un témoin de poids, puisqu’il est venu appuyer le maintien en l’état  continuité du service de chirurgie du CHICM. Il y a travaillé en immersion pendant 2 ans et il a rapporté l’efficience et le volume de travaille effectué par les chirurgiens et les équipes para-médicales. Son témoignage est d’autant plus important qu’il était mandaté initialement par l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour faire fermer la chirurgie sur le CHICM.

Il a insisté sur le particularisme du CHICM avec des chirurgiens qui viennent presque tous du privé, avec une organisation de travail de type clinique au service de l’hôpital public. Il considère que c’est un modèle, qu’il n’a jamais eu l’occasion de renconter au cours de ses nombreuses missions sur d’autres structures.

Il a nous toujours signifié que les deux éléments incontournables pour le maintien de la structure en l’état étaient:

  • le niveau d’activité chirurgicale
  • l’équilibre financier de la structure
  • Ces 2 objectifs sont atteints sur le CHICM, avec une activité importante et en constante augmentation, et le retour à l’équilibre financier est d’actualité.

2- Qualités du CHICM

  • équipes soudées, motivées, locales
  • efficience importante
  • réactivité importante
  • rationalisation: pas de garde après 18h30

3- Activité chirurgicale sur le CHICM

 en croissance constante

  • n’a jamais été aussi forte que maintenant avec moins de personnel
  • malgré l’absence de garde après 18h30
  • Augmentation globale de l’activité chirurgicale de 30% depuis 2011 malgré un passage à vide en 2012 après les départs des Dr Noat puis Haddad, et en particulier une augmentation de 32,4% en orthopédie-traumatologie et de 17, 2% en ORL de 2013 à 2014.

4- Qualité de prise en charge

  • très élevée
  • qualité de l’accueil
  • protocoles de préparation des patients rigoureux
  • durée oprératoire optimisée par équipes entrainées
  • sans jamais être au détriment de la qualité du geste opératoire
  • avec du matériel denier cri pour arthroscopie, et prothèses hanche, genou et épaule.
  • un des rares établissement en midi-pyrénées à proposer une technologie de pose des prothèses de genou avec du matériel fait sur mesure pour tous les patients.

5- Chirurgie Ambulatoire

 taux national 44%

  • Taux CHM 36,79%
  • Taux CHICM 47% sur l’ensemble des spécialités chirurgicales donc supérieur au taux national

L’objectif de la Ministre de la Santé Marisol Touraine a émis l’objectif d’atteindre 50% de chirurgie ambulatoire fin 2016.

Le taux de chirurgie programmée en ambulatoire est déjà de 56% en orthopédie sur le CHICM de janvier à septembre 2015. Nous sommes donc déjà au dessus de cet objectif.

Pour les urgences , l’ambulatoire est de 30% sur le CHICM et difficilement améliorable car concerne souvent des patients âgés, et/ou grabataires, sur une population rurale, avec une centaine de fractures du col du fémur opérées par an…

L’argumentation pour le «rapprochement» des 2 hôpitaux, concernant l’amélioration de la prise en charge, de l’efficience et d’augmenter l’ambulatoire est donc battu en brèche.

L’efficience au CHICM est très élevée; le meilleur exemple est celui du Dr Galindo gastro-entérologue qui réalise 10 à 18 actes techniques sur une matinée, là où il n’en réalise que 4 à 5 sue le CH Montauban sur une matinée équivalente.

6- Organisation de travail de type «privé» au service de l’hôpital public sur le CHICM:

  • due à la présence de 4 chirurgiens (sur les cinq opérant) issus du secteur privé
  • ils n’ont pas été admis à travailler au CHM, l’un en est parti de lui-même
  • refus d’intégration par les équipes chirurgicales du CH Montauban des Dr Lemaire (chirurgien viscéral) et du Dr Nezry (chirurgien orthopédiste) aux gardes sur le CHM pourtant demandé par l’ARS

7-Préméditation et Dissuasion de travailler au CHICM pour les docteurs:

-Noat qui a fini par se réinstaller sur Toulouse

-Haddad contraint de repartir sur Tulle

-Nezry , avec refus du directeur du CHICM de prolonger son contrat ce qui a conduit personnel hospitalier et usagers à la manifestation du 17 juin dernier, et d’obtenir un sursis avec une prolongation de contrat jusqu’au 30 juin 2016.

«Programmation» de la prise de pouvoir sur la chirurgie du CHICM par le CH Montauban depuis longtemps, avec l’annonce dans le magazine de l’ARS de septembre 2012 par le Dr Mardegan chef de service des urgences départementales et Mr Bixquert directeur actuel du CH Montauban du rapprochement des 2 structures avec conservation uniquement de la chirurgie ambulatoire sur le CHICM.

8- Véritables objectifs du CH Montauban:

  • récupérer les médecins anesthésistes du CHICM juste en nombre pour Moissac, mais en sous effectif chronique sur le CH Montauban
  • Récupérer de l’activité en chirurgie orthopédique programmée, mais pas des urgences qu’ils refusent de prendre en charge systématiquement quand on essaie de leur transférer les patients ne pouvant être traités sur le CHICM
  • Défaut de collaboration historique avec tous les chirurgiens orthopédistes avant le Dr Nezry: Dr Noat, Haddad…
  • Les Chirurgiens du CH Montauban affirment qu’ils ne viendront sur le CHICM que s’ils y sont obligés
  • Question aux habitants du bassin de Castelsarrasin-Moissac:
    • Souhaitez-vous consulter et être opérés par des chirurgiens contraints à exercer par intermittence au CHICM?

La coopération avec le CH Montauban n’a jamais été refusée par les chirurgiens du CHICM, l’inverse est par contre une réalité.

Le rapport de l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) et de la Cour des Comptes de Mars 2012 a bien mis en évidence l’échec quasi systématique des fusions des Hôpitaux depuis plus de 10 ans, et même l’augmentation des dépenses générées. Et ce sans prendre en considération le service non rendu à la population. Ce rapport insiste sur la nécessité de résoudre les problèmes en interne avant d’envisager les fusions ou rapprochements d’hôpitaux.

Au CH Montauban de résoudre son mode de fonctionnement comme l’a fait le CHICM avec les résultats que nous connaissons aujourd’hui.

9- La mobilisation du 17 juin 2015 est l’expression de la solidarité des équipes soignantes, non soignantes, et des usagers:

  • Parce que vous le valez-bien
  • et parce que nous le valons bien

 

Publicités